Cook&Co « Menus plaisirs »

Des plaisirs gustatifs, visuels, intellectuels,… à partager

Clafoutis de légumes 16 décembre 2008

Pour mes repas « pique-nique » à emporter ou lors de déjeuners en solitaire à la maison, j’aime me préparer des recettes simples et rapides qui ont un côté gourmand et équilibré à la fois. Je prépare souvent des purées de légumes que j’accompagne de blinis de sarrrasin et de salade verte fraîchement cueillie au jardin et agrémentée d’un bon vinaigre de cidre, de levure de bière et de graines en tout genre. Cette recette met également à l’honneur les légumes et a comme avantage le fait que l’on puissse recycler un ou des reste(s) de légumes.

Pour un plat à tarte:

1 pate brisée (180g de farine T80+ 40g de flocons d’avoine+ 5 cs d’huile d’olive + 1pincée de sel + 1/2 verre d’eau)

5 beaux champignons de Paris

1 bol de légumes cuits (carottes, céleri, haricots verts, courgettes, épinards, poireaux,…)

3 cs de lentilles corail cuites dans 4 cs d’eau

1 yaourt maison de soja + 1/2 chèvre frais

2 oeufs

1 cs de persil haché

1 cc de graines de cumin

sel, poivre

Ecraser le fromage de chèvre à la fourchette et l’incorporer au yaourt de  soja. Battre les oeufs et versez-y le mélange chèvre-yaourt de soja. Ajouter les légumes, les champignons de Paris, les lentilles corail et le persil. Assaisonner.

Etaler la pâte. Verser l’appareil. Parsemer de graines de cumin et enfourner 30mn à 180°.

Publicités
 

Mousse de poireaux au curry 3 décembre 2008

Une mousse de légumes qui convient autant à l’apéritif sur des blinis de sarrasin qu’en entrée accompagnée d’une salade composée.

Pour 1 bol de mousse:

4 poireaux (blanc et vert)

3 cc de crème de soja lactofermentée

50g de tofu ferme nature

3cs de lait de soja

1/2 cc sel

1/2 cc curry

Faire cuire les poireaux à la vapeur douce jusqu’à ce qu’ils soient fondants. Pendant ce temps, mixer la crème de soja avec le tofu. Ajouter peu à peu le lait de soja et assaisonner de sel et de curry.

Une fois les poireaux cuits, les mixer en purée. Mélanger les deux préparations et servir avec des blinis de sarrasin fraîchement moulu aux graines de nigelle. Décorer de graines de poireaux germées.

Pour les blinis de sarrasin:

100g de sarrasin

1cs d’huile de noisette

2cc de graines de nigelle

1cc de sel

QS persil plat

QS eau

Moudre le sarrasin grossièrement. Ajouter le sel et l’huile de noisette. Mélanger. Mouiller avec de l’eau jusqu’à l’obtention d’une pâte épaisse. Ajouter le persil ciselé et les graines de nigelle.

Faire chauffer une poêle anti-adhésive et déposer des tas de pâtes de la valeur d’1/2 cs. Aplatir et cuire 2mn de chaque côté.

 

Pounti 24 octobre 2008

Le pounti est une recette auvergnate, plus spécifiquement cantalienne, qui est à base de viande de porc hâchée, d’oeufs, de farine et de légumes verts en feuilles.

Il s’agit d’une sorte de cake qui a l »originalité d’allier le salé au sucré par l’ajout de pruneaux. Il peut faire l’objet d’un repas complet simplement accompagné d’une petite salade verte. D’ailleurs, je vous le préconise pour vos lunch boxes.  Perso, je ne suis pas « fan » de la « version viande » de ce cake. Je lui préfère sa variante végétarienne où à la place des feuille de blette j’ai mis des feuilles d’oseille. Cependant, je vous donne les deux recettes. Ainsi ce sera à vous de juger!

NB: En version cake ou en version tarte l’oseille perd totalement son acidité!

Version « viande » ™

Pour un moule à cake:

300g lard hâché

300g de chair à saucisse

200g de feuilles d’oseille hâchées

1 gros oignon hâché

1 poignée de persil hâché

QS fleurs de thym

180g de pruneaux dénoyautés et gonflés dans du thé

120g de farine T55

4dl lait

4 oeufs

sel, poivre

Préchauffer le four à 210° (th7).

Préparer l’appareil en mélangeant délicatement la farine avec les oeufs, le lait, le sel, le thym et le poivre. Ajouter le persil, l’oignon et l’oseille puis la viande et les pruneaux en dernier.

Verser dans un moule à cake recouvert de papier sulfurisé et enfourner. Au bout de dix minutes de cuisson, baisser le four à 180° (th6) et cuire encore 35 minutes.

Version « végétarienne » ™

200g de feuilles d’oseille hâchées

1 gros oignon hâché

1 poignée de persil hâché

QS fleurs de thym

180g de pruneaux dénoyautés et gonflés dans du thé

120g de farine T65

4dl lait de soja

4 oeufs

sel, poivre

Procéder en tous points de manière identique à la version « viande » en supprimant seulement l’étape où l’on incorpore la viande.

Ce plat se mange traditionnellement froid ou coupé en tranches et revenu à la poêle dans un peu de matière grasse. On l’accompagnera d’un vin rouge Gamay d’Auvergne pour la version « viande » ou d’un vin blanc Chardonnay auvergnat pour la version « végétarienne ».

D’autres recettes avec de l’oseille? Venez découvrir la tarte à l’oseille et retrouvez tous les bienfaits santé de l’oseille!

 

Velouté à l’oseille

La soupe à l’oseille est un plat traditionnel et figure en première place dans les recettes à l’oseille à égalité avec le saumon à l’oseille. Habituellement, elle est réalisée avec des pommes de terre et un peu de crème fraîche pour atténuer l’acidité de l’oseille. A la place de la crème fraîche -que j’utilise très exceptionnellement, pour ne pas dire jamais- j’ai incorporé du lait de soja. Le résultat est délicieux! Le velouté est onctueux et largement adouci par le lait de soja.

Pour 2 personnes:

3 petites pommes de terre (soit 180g environ)

1 bouquet d’oseille (une quinzaine de feuilles tendres)

2 verres d’eau

2 verres de lait de soja

sel

Eplucher et couper les pommes de terre en morceaux. Les mettre dans une casserole avec les deux verres d’eau et le sel. Faire cuire 10 mn. Au bout des 10 minutes ajouter les feuilles d’oseille coupées en lanières et cuire 2 minutes. Ajouter les deux verres de lait de soja et cuire 1 minute. Eteindre le feu et mixer au mixeur plongeur.

Déguster sans attendre.

Conseils:

Les feuilles doivent être tendres et assez jeunes. Les plus jeunes feuilles seront gardées pour en faire une salade accompagnées de pousses d’épinards et de quelques graines de courge, d’un filet d’huile de courge et d’un peu de vinaigre de cidre.

Veillez à ne pas cuire trop longtemps les feuilles d’oseille. Deux minutes suffisent afin qu’elles gardent toutes leurs propriétés « santé ».

 

Tarte à l’oseille 22 octobre 2008

Cette tarte a un côté rustique avec l’ajout de noix fraîchement moulues dans la pâte mais aussi original avec l’ajout d’épinards déshydratés en paillettes qui viennent colorer la pâte. L’ajout de la noix et des pignons de pin qui apportent le côté gras et rond en bouche vient contrer l’acidité et l’aigreur de l’oseille sans la masquer totalement. Bref, des saveurs automnales et chaleureuses!

Pour 6-8 personnes:

Pour la pâte:

150g de farine T80

80g de flocons d’avoine

5cs huile d’olive

2cs d’épinards déshydratés en paillettes

2cs noix fraîchement moulues

sel,eau

Pour la garniture:

1 bouquet d’oseille

100g de tofu soyeux

2 à 3 cs lait de soja

1cs pignons de pin

1cs levure maltée

sel, poivre

Préchauffer le four à 180 ° (th6). Préparer la pâte en incorporant tous les ingrédients et laisser de côté. Couper l’oseille en lanières. Mélanger le tofu avec le lait de soja, le sel et le poivre. Incorporer l’oseille à l’appareil. Etaler la pâte au rouleau et foncer un plat à tarte. Etaler la préparation à l’oseille. Parsemer de pignons de pin et de levure maltée. Enfourner pour 30mn environ.

Dégustez avec un vin blanc sec un peu acidulé.